Filtrer par

  • Type de bâtiment

  • Solutions

  • Matières

  • Couleurs

Histoire d’une belle endormie

St Gilles

Une villa balnéaire du XIXe siècle abandonnée depuis près d’une décennie retrouve son lustre d’antan dans le respect des matériaux de tradition.

La villa Lucia, construite en 1894 face à la mer à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, est l’une des plus anciennes de la station balnéaire vendéenne. A ce titre, elle est répertoriée dans l’inventaire du patrimoine culturel de la région Pays de la Loire.

 

Rénovation dans le respect du patrimoine

Inoccupée pendant presque une décennie après le décès de sa propriétaire, la bâtisse est remarquée à la vente fin 2015 par Bruno et Nathalie Corgnet. La façade grisâtre n’est pas engageante et les fenêtres sont en mauvais état. Cependant, avec sa tour ronde coiffée d’ardoises, son terrain et son emplacement exceptionnel, la villa séduit le couple qui en fait l’acquisition en janvier 2017. Alors commencent les travaux de rénovation intérieure et extérieure. Bruno Corgnet décide d’assurer lui-même la coordination des entreprises. Il fait cependant appel à l’architecte local Alexandre Langlais, de l’agence LT Archi, pour déposer le permis de construire. Une extension est construite à l’arrière de la maison pour abriter la cuisine, prolongée par une petite terrasse. Sur la façade principale côté mer, les fenêtres du rez-de-chaussée sont remplacées par des portes-fenêtres donnant accès à une autre terrasse nouvellement créée. Ce sont les seules concessions accordées, avec le déplacement des piliers et du portail d’accès et la création d’un portillon, par les Architectes des Bâtiments de France (ABF) en termes de modifications d’aspect.

Enduit minéral à la chaux

Les murs de façades d’origine sont construits en pierre et revêtus d’un enduit qui présente, par endroit, des fissures et des décollements. Les encadrements des ouvertures et les chaînes d’angle sont en briques et pierre. Pour réaliser le ravalement, Bruno Corgnet fait appel à la société Roger SAS dont il a vu plusieurs réalisations dans la ville.

Les ABF préconisent l’emploi de chaux aérienne et de sable pour le revêtement de façade, en cas de remplacement de l’enduit initial. Afin d’optimiser la remise en état de l’enduit fissuré sans repiquer tout l’enduit, Maxime Bouron, dirigeant de l’entreprise Roger SAS, recherche le produit alternatif à la chaux mais tout aussi respirant qui lui permettra de traiter les fissures de l’enduit existant et de couvrir les murs en parpaing de l’extension réalisée à l’arrière de la maison. Il s’adresse à Sto, l’un de ses fournisseurs historiques, qui lui propose l’enduit StoLevell Reno avec armature en fibre de verre et revêtu d’une peinture minérale StoColor Solical. Ce mortier de réparation fibré à base de chaux et de ciment a été conçu pour rénover et recouvrir les supports hydrauliques. Il s’applique également sur les murs neufs tels que les maçonneries de petits éléments (briques, parpaings, …). Perméable à la vapeur d’eau, résistant au gel et aux intempéries, il présente une bonne adhérence sur le support. Pour assurer le pontage des fissures, une armature en fibre de verre est noyée dans la première couche d’enduit.

st gilles portes

Un support sans sel

Les applicateurs de l’entreprise Roger SAS ont d’abord soigneusement préparé les fonds en sondant et éliminant des parties d’enduit décollées et en nettoyant la façade pour ôter toute trace de sel apportée par les embruns. Façade par façade, depuis un échafaudage, ils ont ensuite appliqué l’enduit à la machine à projeter en trois passes. La première passe permet le collage de la toile d’armature en fibre de verre, la deuxième couche la recouvre et la troisième assure une finition propre grâce à l’usage d’une taloche éponge. Enfin, les deux couches de peinture minérale StoColor Solical ton pierre apportent l’aspect mat minéral recherché avec une combinaison de protection contre l’encrassement, les embruns et les intempéries pour assurer une esthétique durable.

st gilles tour

Bruno Corgnet, maître d’ouvrage

Nathalie et Bruno Corgnet

Cohabitation en bonne intelligence

« L’entreprise Roger SAS a réalisé les travaux de ravalement en alternant ses interventions avec celles de l’entreprise chargée du remplacement de la zinguerie et de quelques ardoises en couverture. J’ai moi-même remplacé les briques abîmées des encadrements de fenêtres et des chaînes d’angle, et traité et peint le bois en sous-pente de la toiture. La cohabitation s’est bien passée. »

Maxime Bouron, dirigeant de l’entreprise Roger SAS

Maxime Bouron

Un produit qui admet l’humidité

« Nous avons réalisé le ravalement au cours de l’automne 2017, une période qui pouvait être humide. Le StoLevell Reno, sous forme de poudre à gâcher, présente un temps de séchage réduit qui convenait bien à cette situation. A la différence d’un produit prêt à l’emploi, il demande un temps de préparation mais est ensuite moins contraignant à appliquer sur un chantier en front de mer. »

Type de bâtiment : maison individuelle

Localisation : 54 boulevard de la mer, 85800 St Gilles-Croix-de-Vie

Surface de façade traitée : 425 m2

Maître d’ouvrage : Bruno et Nathalie Corgnet

Entreprise applicatrice : Roger SAS

Date de livraison : automne 2017

Solution utilisée : Enduit StoLevell Reno armé de Sto fibre de verre standard et finition peinture minérale StoColor Solical ton pierre