La brique, le béton, le bois, la pierre et les maçonneries d’éléments (parpaing, brique creuse) sont les matériaux les plus utilisés dans la constitution d’une façade. Les travaux de ravalement de façade devront être appropriés aux spécificités de chaque type de supports.

Ravalement sur support béton

Selon les enduits/revêtements déjà présents, il sera nécessaire d’éliminer toutes les parties non adhérentes via piochage, grattage, décapage. Dans le cas où les désordres sont trop importants, il y aura lieu d’envisager une élimination complète des enduits/revêtements en place. Dans un second temps, les endroits, où le support béton a été éclaté, seront rebouchés à l’aide de mortiers afin de revenir à une surface uniforme et plane.

Dans tous les cas, il conviendra un prévoir un primaire adapté selon l’état du béton à revêtir et selon le revêtement à mettre en œuvre.

Ravalement sur support brique

Concernant le ravalement de façade d’un support en briques pleines brutes, il démarrera par la reprise des appareillages si cela est nécessaire. Ensuite deux options s’offrent à l’applicateur :

  • La première consiste à réaliser un corps d’enduit qui masquera l’aspect des joints des briques
  • La deuxième consiste à utiliser un primaire afin d’optimiser l’adhérence sur le support, puis une peinture. Cette option permet de conserver l’aspect des joints des briques. On peut aussi employer un hydrofuge si on souhaite garder apparent la brique au naturel.

Ravalement sur support bois

Le ponçage constitue la première étape lors d’un ravalement sur support bois. Par la suite, deux possibilités pour l’applicateur, soit il applique une peinture microporeuse pour donner de la couleur à la façade, dans ce cas, l’application d’un primaire peut être nécessaire si la peinture n’est pas monoproduit. Soit il opte pour l’application d’une lasure  qui conservera l’aspect naturel du bois.

Ravalement sur support pierre

Il est nécessaire de nettoyer la façade en pierre en premier lieu pour vérifier l’état de cette dernière. Si le donneur d’ordre souhaite conserver l’aspect et l’esthétisme naturel d’une façade en pierre de taille, l’enduit n’est pas nécessaire. Un produit hydrofuge pourra être appliqué afin d’éviter la pénétration d’eau et donc préserver la qualité de la pierre dans le temps.

A l’inverse, si le donneur d’ordre, souhaite donner un aspect esthétique différent de l’aspect naturel, il est possible d’appliquer un enduit adapté au support spécifique de pierre.

Ravalement des maçonneries d’éléments (parpaing / brique creuse) recouverts d’un corps d’enduit

Les supports de type parpaing / brique creuse doivent être recouverts d’un corps d’enduit afin d’assurer l’étanchéité à l’eau et à l’air du bâtiment.

Selon les enduits/revêtements déjà présents, il sera nécessaire d’éliminer toutes les parties non adhérentes via piochage, grattage, décapage. Dans le cas où les désordres sont trop importants, il y aura lieu d’envisager une élimination complète des enduits/revêtements.

Dans un second temps, en fonction de l’état du support, le corps d’enduit devra être réparé ou de nouveau réalisé, puis un primaire éventuel suivi d’un revêtement de finition de type décoratif D2 ou D3, minéral ou organique devra être appliqué.