Filtrer par

  • Type de bâtiment

  • Solutions

  • Matières

  • Couleurs

Histoire de logements qui gagnent une identité

Grâce aux éléments d’enduit préfabriqués Sto-Ecoshapes, les façades de cinq immeubles sont personnalisées avec des motifs différents.

 

CDC Habitat, filiale de la Caisse des Dépôts, vient d’achever l’isolation par l’extérieur de sa résidence Bel Air, à Sannois (Val d’Oise), qui abrite 143 logements répartis dans cinq immeubles des années 1970. Pour Thierry Brocheriou, responsable de groupe opérationnel à la Direction de la Maîtrise d’Ouvrage, l’objectif est d’atteindre un niveau de performance BBC Effinergie Rénovation, certification NF Habitat. Une consultation est lancée fin 2017 afin de conclure un marché de conception-réalisation.

 

Une architecture rythmée d’arêtes verticales 

C’est l’équipe constituée de l’Agence Olivier Cabanes Architecte (AOCA), de l’entreprise Demathieu Bard et du bureau d’études Sogeti qui est retenue. Un point fort de sa proposition est le respect de l’architecture d’origine. Les cinq bâtiments de R+4 à R+9 présentent des arêtes en béton préfabriqué qui rythment les façades et affirment leur verticalité. Placés aux angles des bâtiments et entre les rangées de fenêtres, ces éléments verticaux présentent deux faces concaves qui les relient de part et d’autre au mur de façade. Comment apporter une isolation thermique par l’extérieur sur de tels reliefs sans dénaturer l’aspect des façades ? Olivier Cabanes trouve la solution avec la toute nouvelle offre proposée par Sto : des panneaux de polystyrène expansé cintrés à la demande. En fonction du rayon de courbure demandé, les plaques courbes sont produites à partir d’un bloc de polystyrène en enlevant la matière superflue. Ces surfaces courbes seront revêtues du même enduit que la façade tandis que la partie plate sera habillée d’aluminium.

Enduit autonettoyant

Rompu à la réhabilitation du logement social, Olivier Cabanes est souvent insatisfait des enduits appliqués dans le cadre de l’isolation thermique par l’extérieur des bâtiments : « Ils s’encrassent en quelques années ». Il choisit donc pour cette opération un produit qui promet d’être plus durable : l’enduit StoLotusan K. Ce revêtement de façade à fonction autonettoyante imite la feuille de lotus qui présente une surface microstructurée, réduisant considérablement la surface de contact de l’eau. Les gouttes de pluie perlent sur la surface, entraînant les salissures avec elles.

Personnaliser les immeubles avec leur calepinage propre

Une autre proposition de l’équipe AOCA – Demathieu Bard – Sogeti a séduit le maître d’ouvrage : animer quatre murs aveugles grâce à des éléments d’enduit préfabriqués à coller sur l’isolant d’ITE. Encore une innovation Sto ! Le concept Sto-Ecoshapes consiste à coller ces éléments en façade sur un système d’ITE Sto ou sur une maçonnerie verticale. L’architecte détermine le format, la couleur et la texture des éléments d’enduit. Il réalise ainsi son motif unique et crée son plan de calepinage en toute liberté. Il peut combiner les parements de façade collés avec de l’enduit traditionnel et jouer avec des joints plus ou moins contrastés. Bref, le concept se prête à des compositions de façades très originales, pour un coût maîtrisé.

Olivier Cabanes propose de réaliser quatre motifs différents. Deux d’entre eux soulignent la verticalité des immeubles en assemblant de longues plaquettes rectangulaires de trois teintes différentes. Un calepinage plus cinétique reproduit des cubes en associant des losanges de trois teintes et trois textures différentes. Enfin, un quatrième mur est habillé de chevrons en trois teintes.

Mise en oeuvre soigneuse

« Cette proposition nous a séduits, souligne Thierry Brocheriou, car elle permet une création originale par l’architecte, tout en étant assez économique. Mais elle nécessite d’être mise en œuvre par une entreprise très soigneuse. »

C’est l’entreprise PMR (Plaquette Maçonnerie Ravalement) qui est désignée. Depuis près d’une quinzaine d’années elle a montré sa compétence dans la pose de plaquettes. « La pose des éléments s’est organisée en trois étapes, par trois compagnons », décrit le conducteur de travaux, Firat Doner. La colle et le mortier de jointoiement sont un seul et même produit teinté dans la masse. Celui-ci est étalé à la taloche crantée sur le support (le mortier de marouflage de l’armature de l’ITE) puis les éléments préfabriqués sont posés dans le mortier frais et pressés à l’aide d’un rouleau. Les joints sont ensuite lissés à l’aide d’un pinceau légèrement humide avant un deuxième passage au pinceau sec.

 

Olivier Cabanes, architecte

Une bonne solution pour personnaliser des façades

« Les quatre motifs différents réalisés en éléments Ecoshapes sur les façades aveugles apportent une identité à chaque immeuble. Nous avons associé le maître d’ouvrage et la Mairie de Sannois au choix des motifs et des teintes. »

Murat Delikaya, gérant de la société PMR

Une première en France

« Nous sommes fiers d’avoir réalisé la première application de produits Ecoshapes sur un chantier de taille importante en France. Assistés par un technicien d’application Sto au démarrage, nos compagnons ont trouvé cette technique agréable à travailler. »

Type de bâtiment : rénovation logement social

Localisation : rue des Maraîchers, 95118 Sannois

Surface de façade traitée : 6 000 m2  

Maître d’ouvrage : CDC-Habitat

Groupement conception-réalisation : Agence Olivier Cabanes Architecte AOCA, entreprise Demathieu Bard, BET Sogeti

Entreprise applicatrice : PMR

Date du chantier : août 2019 – février 2020

Solutions utilisées : système d’isolation StoTherm Vario, enduit StoLotusan K, peinture StoColor Lotusan® et éléments d’enduit préfabriqués Sto-Ecoshapes