Filtrer par

  • Type de bâtiment

  • Solutions

  • Matières

  • Couleurs

Histoire d’un coup de jeune pour une maison

Le propriétaire d’une maison de vingt ans réalise lui-même la rénovation de sa façade. Il faut dire qu’il est de la partie : il travaille chez Sto.

Il y a vingt ans, Vincent Chevallier faisait construire sa maison dans le Maine-et-Loire, dans le village de La Chapelle-du-Genêt, à une vingtaine de kilomètres de Cholet. Dix ans plus tard, il réalisait une extension afin d’agrandir le séjour de ce pavillon de plain-pied. Et durant l’été 2018, ce sont les murs extérieurs qui ont pris un coup de jeune grâce à la rénovation de la façade principale exposée au nord. Ce fut aussi l’occasion de renforcer l’isolation thermique de la maison.

 

Isolation thermique renforcée par l’extérieur

La maison d’origine, construite en briques revêtues d’un enduit dégrossi, est isolée par l’intérieur. Le propriétaire souhaite profiter de la réalisation du ravalement pour ajouter une isolation par l’extérieur. Chargé d’affaires chez Sto pour les départements du Maine-et-Loire, de la Vendée et de la Charente-Maritime, Vincent Chevallier choisit les solutions techniques à mettre en œuvre dans le catalogue qu’il connaît bien. Et grâce à sa formation initiale de peintre, il décide de réaliser lui-même les travaux pendant ses congés de l’été 2018. Le pavillon de plain-pied n’implique pas de travaux en hauteur et la surface à traiter est relativement modeste. Aucun équipement lourd n’est donc nécessaire.

Collage ultrarapide

Sur les anciens murs en briques enduites, c’est le système d’ITE calé-chevillé StoTherm Vario 1 qui est retenu. Un système qui a fait ses preuves sur le marché mondial depuis plus de 25 ans.

Les panneaux de polystyrène expansé de 100 mm d’épaisseur sont collés sur le support au moyen de la colle polyuréthane Sto-Turbofix prête à l’emploi. A la différence d’un mortier-colle classique, aucune préparation du produit n’est nécessaire. Il suffit d’installer la cartouche Sto-Turbofix Mini dans le pistolet à mousse et le dispositif est prêt pour appliquer des cordons de mousse au dos de chaque plaque d’isolant puis de coller celle-ci sur le mur. Ensuite, au lieu des deux ou trois jours de séchage requis pour un mortier-colle, deux heures suffisent pour passer à l’étape suivante. Il s’agit alors de compléter le collage par des fixations mécaniques à l’aide de chevilles puis d’appliquer sur les panneaux un sous-enduit mince à base de liant hydraulique StoLevell Uni, armé d’une trame en fibre de verre.

Une enduit appliqué autour de l'encadrement de fenêtre

Deux parements pour distinguer les volumes

Pour les 40 m2 d’ITE de la partie la plus ancienne de la maison, Vincent Chevallier a choisi une finition lisse réalisée avec l’enduit de parement organique StoSilco MP à base de résines siloxanes. L’enduit est appliqué à la main en deux passes sur 5 mm d’épaisseur et taloché pour un aspect lisse.

Pour mettre en exergue le volume de l’extension largement vitrée qui se distingue du reste de la maison par son toit-terrasse et son pan coupé, le propriétaire décide de revêtir ses murs de briquettes de parement gris flammé dont la couleur anthracite contraste avec le ton beige rosé du reste de la façade. Les briquettes sont posées une à une au moyen d’un mortier-colle gris foncé teinté dans la masse. En partie haute, un profil en matériau composite chapeaute le mur afin de créer une goutte d’eau de 20 à 25 mm. Ce bandeau réalisé en StoDeco Line K se coupe facilement à la scie et se fixe au mortier colle. Vincent Chevallier puise encore dans le catalogue Sto pour la peindre dans la même couleur que le mortier-colle avec une peinture. Il aura passé une quarantaine d’heures à donner un coup de jeune à sa maison.

Mixité de briquettes et d'enduit pour cette isolation thermique extérieure
Un mur en briquettes de parement

Vincent Chevallier, propriétaire et applicateur

vincent-chevallier-maison-individuel

Des produits au conditionnement très pratique

« Une J’ai choisi le système d’ITE StoTherm Vario 1 parce qu’il est pratique à mettre en œuvre, notamment grâce au collage des panneaux isolants en polystyrène au moyen de la mousse de polyuréthane StoTurbofix Mini. Conditionnée en bombe aérosol, elle est prête à l’emploi et ne nécessite pas de gâchage. Quant à la pose des briquettes, elle est surtout une affaire de patience. Elle ne présente pas de difficulté si le professionnel de l’ITE respecte la méthodologie préconisée par Sto. »

Type de bâtiment : maison individuelle

Localisation : 49600 La Chapelle du Genêt 

Surface de façade traitée : 52 m2

Maître d’ouvrage : Vincent Chevallier

Applicateur : Vincent Chevallier

Date de livraison : Eté 2018

Solution utilisée : ITE StoTherm Vario 1, collage Turbofix, enduit de finition feutré StoSilco MP (40 m2) et StoBriquette de parement gris flammé (12 m²)