Filtrer par

  • Type de bâtiment

  • Solutions

  • Matières

  • Couleurs

Histoire d’un poste de sécurité qui voit rouge

L’hôpital de Montreuil (Seine-Saint-Denis) se dote d’un nouveau poste de sécurité habillé d’un bardage ventilé en verre émaillé StoVentec Glass rouge éclatant, une première sur une construction en ossature bois.

 

Contraint de déplacer son poste de sécurité incendie et anti-malveillance, le Centre Hospitalier Intercommunal André Grégoire de Montreuil (93) lance en 2014 un concours d’architecture pour construire un nouveau bâtiment abritant cet équipement. C’est l’agence SCP Truelle Architectes, rompue aux projets de construction et de rénovation dans le secteur médico-social, qui est retenue.

 

Réduire les nuisances de chantier

« Pour ce petit bâtiment d’environ 150 m2 nous avons choisi la forme simple d’un cube, décrit Elisa Bellec, architecte associée de l’agence Truelle. Ce qui a guidé nos réflexions, outre de répondre du mieux possible aux attentes de l’hôpital, a été de penser un bâtiment d’accès bien visible, repérable de loin, identifiant clairement l’entrée de l’hôpital. Ce cube est prolongé par un portique qui vient se raccorder à un bâtiment existant. » La nouvelle construction se rend encore plus visible en se teintant de rouge.

Dès la phase du concours, l’option de construire en filière sèche est privilégiée afin de réduire la durée d’intervention sur le site ainsi que les nuisances de chantier. Le choix se porte sur une ossature bois à faible empreinte carbone en panneaux de bois lamellé croisé (CLT cross laminated timber). Cette structure préfabriquée de deux niveaux sera posée sur les fondations en béton par l’entreprise Paris Charpente en seulement trois jours, à l’aide d’une grue mobile.

Pour la façade, Elisa Bellec s’adresse dès la conception à Sto, dont elle apprécie le système de façade StoVentec Glass. Ce bardage ventilé à fixations invisibles est constitué de panneaux de verre émaillé de 6 mm d’épaisseur collés sur une plaque en mortier de granulats à base de verre recyclé. Les panneaux sont mis en œuvre par emboîtement de rails agrafes en aluminium sur un réseau de rails horizontaux en aluminium.

Pour animer la forme simple du bâtiment, l’architecte choisit dans la gamme de couleurs proposée par Sto trois teintes de rouges (RAL 3016, 3020, 3013) et un orange (RAL 2000) pour le portique. Les 227 panneaux de tailles et de couleurs différentes sont répartis aléatoirement comme souhaité par le calepinage.

Une première sur ossature bois 

Le titulaire du lot Bardage est Socateb, une entreprise expérimentée qui connaît bien les produits Sto, tant en filière humide (ETICS) que sèche (bardage). Une chance pour cette première mise en œuvre de StoVentec Glass sur un support en bois. En effet, l’Avis Technique du système n’admet alors que des supports en maçonnerie ou en béton banché.

A partir d’un échafaudage tubulaire autostable, qui ne présente aucune fixation sur la structure bois, est d’abord mis en place un pare-pluie qui enveloppe tout le bâtiment. Il évite la migration de l’humidité dans le bois. Des chevrons de 188 mm x 75 mm sont ensuite fixés verticalement avec un entraxe de 60 cm à l’aide de vis traversantes. « Ces dimensions imposantes sont nécessaires pour respecter une lame d’air de 2 cm », justifie Antoine Monnot, responsable du département bardage-vêture de Socateb.

En effet, des panneaux de laine de verre de 16 cm d’épaisseur sont glissés entre ces montants et maintenus à l’aide de griffes Dentifix (Etanco), évitant ainsi de perforer le pare-pluie. La face avant des chevrons est protégée par une bande EPDM.

Les rails en aluminium supports du parement peuvent alors être vissés sur la structure verticale en chevrons, selon un entraxe défini par Sto en fonction des spécificités du chantier. Il reste enfin à agrafer les panneaux de verre émaillé en respectant scrupuleusement le calepinage et en réservant des joints ouverts de 8 mm entre panneaux. Après le réglage de l’horizontalité du rail support, chaque panneau est ajusté par des vis de réglage et est bloqué à l’aide de goupilles. « Le plus compliqué a été le réglage des panneaux dans le plan, car les montants en bois fixés directement sur l’ossature en OSB ne laissent aucune marge, observe Antoine Monnot. Nous avons dû parfois raboter ou caler pour assurer un alignement parfait. »

Les 295 m2 de façade ont été réalisés en un mois par trois compagnons de l’entreprise Socateb.

Elisa Bellec, architecte SCP Truelle Architectes,

Un matériau esthétique et pérenne

« Ce cube devait marquer l’entrée de l’hôpital. Le revêtement brillant et coloré du StoVentec Glass le rend très visible. Il lui apporte esthétique et pérennité. »

Antoine Monnot, responsable du département bardage-vêture de Socateb.

Une première sur ossature bois

« Nous avons réalisé ce chantier de StoVentec Glass sur un support en ossature bois alors que l’Avis Technique du système n’envisageait que la pose sur façade en maçonnerie ou en béton. Nous avons élaboré la technique de mise en œuvre avec Sto et le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). Celle-ci est désormais intégrée dans l’Avis Technique. »

Type de bâtiment : bâtiment hospitalier

Localisation : 56 boulevard de la Boissière, 93105 Montreuil

Surface de façade traitée : 295 m2  

Maître d’ouvrage : Centre Hospitalier Intercommunal André Grégoire

Maître d’œuvre : SCP Truelle Architectes

Entreprise générale : Paris Charpente

Entreprise façade : Socateb

Date du chantier : 2016

Solution utilisée : bardage Sto Ventec Glass sur CLT