Un isolant est rapporté en façade ; cela peut être de la fibre de bois, du polystyrène (blanc ou graphité), de la laine de roche ou de la mousse phénolique. L’isolant reçoit ensuite un enduit de base armé, avec une armature en fibres renforcées puis une finition qui peut être de l’enduit et de la brique de parement.

Cette technique comprend deux méthodes de fixation de l’isolant :

La pose en collé

Elle consiste à coller directement l’isolant Sto sur le support à isoler, à l’aide d’un mortier colle. Il y a trois façons de réaliser une pose collée :

  • Par plots de colle sur isolant.
  • En plein : La colle est appliquée à la taloche crantée sur toute la surface du panneau isolant.
  • Par boudins : Pour éviter un effet ventouse, La colle doit être appliquée en périphérie du panneau et deux bandes croisées au centre.

Le système calé-chevillé

Le système calé-chevillé également appelé fixé-calé : sur support béton/maçonnerie, il a pour avantage d’être compatible avec tous les types d’isolant (PSE, laine de roche, fibre de bois, mousse phénolique), et de s’appliquer sur un support brut ou revêtu. Ici le panneau est tout d’abord calé à l’aide de mortier colle, puis, une fois la colle sèche, fixé mécaniquement à l’aide de chevilles traversantes, selon le plan de chevillage défini dans le DTA.

Pour en savoir plus sur l’ITE