Filtrer par

  • Type de bâtiment

  • Solutions

  • Matières

  • Couleurs

Histoire de rénovation énergétique

temoignage

Thierry Millault, chef de projet, Cabinet ABAQ
Un parti pris de simplicité

« Nous avons conservé la simplicité de l’architecture d’origine des bâtiments en revêtant chaque bâtiment d’un enduit d’une couleur unique, les quatre teintes claires étant déclinées en dégradé sur les onze bâtiments tout autour du parc. Le soubassement gris anthracite rend les immeubles plus aériens. La seule couleur vive du programme est le bleu azur posé par touches sur quelques appuis de fenêtres, garde-corps et nez de dalles des balcons. »

L’efficacité énergétique des 282 logements de la résidence Jean Moulin à Lucé (28) a été nettement améliorée, notamment grâce à l’isolation thermique par l’extérieur.

« Habitat Eurélien consacre un budget de 130 millions d’euros sur dix ans à la réhabilitation énergétique de son parc qui date essentiellement des années 1960 à 1980 », indique Philippe Le Goff, directeur patrimoine et développement du bailleur social disposant du plus grand nombre de logements en Eure-et-Loir. Une trentaine d’opérations de rénovation sont actuellement en cours. La plus importante est en voie d’achèvement à Lucé, dans l’agglomération de Chartres.

De l’étiquette énergétique E à l’étiquette B

« Cet ensemble de 282 logements, répartis dans onze bâtiments, a été construit en plusieurs phases, des années 1955 à 1965, décrit Thierry Millault, chef de projet du Cabinet ABAQ chargé d’une mission complète de maîtrise d’œuvre en conception et construction. La plupart des bâtiments, dont les menuiseries ont déjà été remplacées il y a quelques années, affichent une étiquette énergétique E (en moyenne 281 kWh/m2.an). L’objectif du maître d’ouvrage est d’atteindre la classe C (150 kWh/m2.an). Le maître d’œuvre a réussi à descendre au niveau B (moins de 90 kWh/m2.an) grâce à l’isolation thermique par l’extérieur des façades, l’isolation des combles et la rénovation des systèmes de chauffage collectif, de production d’eau chaude sanitaire et de ventilation.
Sur les façades, construites en briques ou en parpaings revêtus d’enduit selon la date de construction des bâtiments, le maître d’œuvre préconise une isolation par l’extérieur. L’application d’un enduit sur 16 cm de polystyrène blanc est alors une solution économique et efficace.

StoLevell Duo, un nouveau sous-enduit

L’appel d’offres public lancé début 2016 est remporté par une jeune entreprise de Dreux, Iso Bat. Créée en 2010 par Yahya Dahmani, elle compte aujourd’hui une trentaine de salariés. Après des premiers chantiers réalisés en sous-traitance, la résidence Jean Moulin est pour Iso Bat l’une des premières opérations réalisées en direct. Et c’est aussi l’un de ses plus gros chantiers. Fidèle aux produits Sto, Yahya Dahmani se voit conseiller par l’industriel le système d’ITE hydraulique StoTherm Vario 4 avec une nouvelle couche de base au catalogue en France mais bien rodée en Allemagne : StoLevell Duo. « Cet enduit minéral en poudre de couleur grise, moins onéreux que les enduits prêts à l’emploi pour une grande surface, permet de coller l’isolant et de maroufler la toile avec le même produit », apprécie le chef d’entreprise. Il a aussi l’avantage d’être un système ouvert au sein des produits Sto : il permet tout type d’enduit de finition. En l’occurrence, le maître d’ouvrage souhaite à Lucé un enduit résistant au verdissement et à l’encrassement afin d’assurer une plus grande longévité des façades. C’est l’enduit de finition organique StoSilco, à base de résine siloxane, qui sera mis en œuvre.

Une application très soignée

Le chantier démarre à l’automne 2016. Dans le cadre d’un contrat de prévention avec la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), l’entreprise s’équipe de 400 m2 d’échafaudages pourvus d’escaliers extérieurs qui renforcent le confort et la sécurité des compagnons. Après le lavage des façades et la pose des rails de départ, les panneaux de polystyrène sont calés et chevillés sur le support, en respectant la découpe en L autour des angles des fenêtres, comme l’exige le e-cahier 3035 V2 du CSTB qui régit la mise en œuvre des systèmes d’ITE sous enduit. Des bandes coupe-feu de 20 cm en laine de roche ceinturent les bâtiments à chaque niveau au-dessus des fenêtres, conformément à l’Instruction Technique IT 249 relative aux façades. Pour assurer une finition impeccable de la surface, Yahya Dahmani exige que ses applicateurs comblent les joints entre panneaux à la Sto-Mousse Polyuréthane avant un ponçage soigné. Le StoLevell Duo est ensuite mis en œuvre à la taloche. A la demande du maître d’ouvrage, les deux conteneurs qui abritent le stock d’enduit en poudre sont isolés et leur degré hygrométrique contrôlé afin d’éviter toute dégradation de ses qualités.
L’équipe de quatre échafaudeurs et dix enduiseurs est complétée par trois peintres qui assurent l’application, sur les balcons, de 800 m2 de système d’étanchéité liquide (SEL) Sto-Polydal et, sur les soubassements, d’une peinture en teinte gris soutenu. « Ce type de couleur blanchit souvent avec le temps, note Yahya Dahmani. Cependant nous avons déjà utilisé une peinture en teinte foncée Sto sur un autre chantier en 2014, qui n’a pas bougé, donc on ne change pas une équipe qui gagne ! »

Les appuis de fenêtres et les nez de dalles de balcons en béton, souvent dégradés, ont été habillés de capotages en tôles d’aluminium laqué pour éviter un vieillissement prématuré.
Après un an et demi de chantier, le lot façades a été livré en mai 2018, à la satisfaction du maître d’ouvrage qui a apprécié la compétence technique et le sérieux de l’entreprise.

Type de bâtiment : Logement social collectif
Localisation : rue du Maréchal Leclerc, 28110 Lucé
Surface de façade traitée : 14 000 m2
Maître d’ouvrage : Habitat Eurélien
Maîtrise d’œuvre : Cabinet ABAQ
Entreprise applicatrice : Iso Bat
Date de livraison : mai 2018
Solution utilisée : StoTherm Vario 4 (enduit de base Levell duo) sur polystyrène PS 15 SE 160 mm, enduit de finition taloché StoSilco K1,5