Filtrer par

  • Type de bâtiment

  • Solutions

  • Matières

  • Couleurs

Histoire d’un monolithe blanc éclatant

Un immeuble de logements aux angles arrondis se pare d’une peau ultra-lisse drainante pour une blancheur très pure grâce à la peinture StoColor Dryonic.

 

Une étrave de bateau ? Une carrosserie de voiture rutilante ? Non, la façade d’un immeuble de 96 logements à l’entrée d’un nouveau quartier d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). La résidence du Clos Bénard, livrée en novembre 2017 à 300 m de la mairie d’Aubervilliers et de sa future station de métro (prolongement de la ligne 12), compte cinq niveaux et quatre cages d’escaliers. Ce sont les caractéristiques du site qui ont dicté le parti pris volumétrique et architectural du bâtiment : un terrain triangulaire, à l’angle de trois rues. La jeune agence F8 Architecture, dont c’était la deuxième réalisation de logements collectifs, a conçu un bâtiment en limite de parcelle sur tout son pourtour. Il ménage ainsi une cour intérieure paysagée permettant d’aménager une majorité d’appartements traversants. Ce monolithe sans balcons, aux angles arrondis, se pare d’un béton architectonique blanc. L’attique, très découpé en application des gabarits du PLU, est couvert d’un bardage métallique couleur zinc, dans l’esprit des toitures parisiennes.

 

Plus blanc que blanc 

Le PLU exigeait une couleur claire pour l’ensemble des bâtiments de ce nouveau quartier. L’architecte Nicolas Deloume souhaitait un blanc pur. Un débat s’est instauré avec le maître d’ouvrage, la mairie très impliquée dans le projet et le bailleur social Efidis qui a acquis les trois quarts des logements (une cage d’escalier desservant 23 logements est destinée à l’accession). Un revêtement blanc pouvait s’avérer très salissant, notamment pour les façades donnant sur l’espace public, une rue au trafic automobile important. Et il fallait envisager le nettoyage en cas de dégradation.

Nicolas-DELOUME

Témoignage de Nicolas Deloume, Architecte à F8 Architecture

 

« Dès les premières esquisses, en 2014, nous avons imaginé un bâtiment blanc, lisse, brillant. Mais nous n’avions pas encore défini avec quel produit réaliser ces façades. Après de nombreuses discussions avec la maîtrise d’ouvrage et la mairie d’Aubervilliers, et des essais d’enduits classiques talochés toujours trop granuleux ou présentant des risques de fissuration, c’est en visitant le stand de Sto lors du congrès HLM que nous avons découvert StoColor Dryonic. C’est exactement le produit qui répondait à notre attente. »

Comme la carapace d’un scarabée

Après de multiples recherches et des essais infructueux avec des peintures et des enduits, c’est le StoColor Dryonic qui s’est imposé. L’architecte a d’abord été séduit par ses propriétés drainantes, puis par sa couleur très pure qui correspondait exactement à ce qu’il recherchait. Cette peinture de façade a été élaborée en s’inspirant des propriétés de la carapace d’un scarabée vivant dans le désert. Celui-ci se ravitaille en eau en faisant condenser la brume, puis glisser les gouttelettes sur une carapace dotée de remarquables propriétés anti-adhérentes. Grâce à une combinaison très étudiée de charges et de liants spécifiques, la peinture StoColor Dryonic offre en surface une microstructure quasi identique à celle de la carapace du scarabée. L’eau n’ayant pas de prise sur la surface, la façade sèche très rapidement. Privés de l’humidité nécessaire, les algues et les cryptogames à l’origine de l’encrassement des façades ne peuvent se développer.

Préparation du fond 

Pour obtenir l’aspect ultra-lisse recherché par l’architecte, Eric Baillard, Chargé d’affaires chez Sto, ainsi que les différents services supports ont analysé le projet et préconisé à l’entreprise FTS les produits de préparation et de finition les plus adaptés. Lors de la préparation du support, les produits de débullage du béton banché se sont révélés trop rugueux car ils contiennent des grains de quartz. Eric Baillard a décrit dans sa préconisation un ragréage total de la façade avec l’enduit StoLevell S 35 appliqué en deux passes réalisées à l’éponge. Sur ce fond désormais régulier, la peinture a été appliquée en trois couches croisées, les deux premières au rouleau à poils ras, la dernière au spalter. Résultat : une finition très lisse et homogène, semblable à une laque, et aucune trace de raccord entre les différentes passes. Lors de l’inauguration, en novembre 2017, les élus et les maîtres d’ouvrage se sont montrés unanimes pour louer la réussite de la façade.

Jean-Baptiste-MONNOT

Témoignage de Jean-Baptiste Monnot, Directeur de programmes chez Atland

 

« En tant que promoteur, nous sommes très fiers de montrer ce bâtiment. Le jour où nous avons présenté aux représentants de la ville le témoin réalisé avec cet enduit, il pleuvait et le soleil brillait en même temps. La démonstration a été des plus convaincantes : l’eau perlait sur le revêtement au blanc très lumineux ! Plus cher qu’un enduit traditionnel, le prix du StoColor Dryonic est largement justifié sur cette architecture qu’il magnifie. »

Type de bâtiment : Logement collectif

Localisation : 3-5 rue du Clos Bénard et 166 rue André Karman – 93300 Aubervilliers

Surface de façade traitée : 4 000 m2

Maître d’ouvrage : SCCV Clos-Bénard (Parthena/Atland)

Maîtrise d’œuvre : F8 Architecture

Entreprise applicatrice : FTS Goussainville

Date de livraison : Novembre 2017

Solution utilisée : StoColor Dryonic